Rentrée littéraire
13 août, 2010 @ 2:14 Non classé

La rentrée littéraire semble un peu plus prometteuse que celle de l’année dernière.  Pour ma part,  je suis sûre d’acheter  le nouveau livre de HOUELLEBECQ.

Rentrée littéraire houellebecq

Mais il me faudra attendre (comme tous les « non journalistes » servis en SP),  jusqu’au 8 septembre.  Notre Michel national n’a pas publié de roman depuis 2005. « La possibilité d’une île » lui avait valu une volée de bois vert de la part de nombreux journalistes. Pour ma part, j’avais été séduite par ce roman qui malgré ses longueurs, était une sorte d’auto portrait baroque de l’auteur encore plus personnel et plus provocant que celui amorcé brillamment dans « Les particules élémentaires ». On nous annonce ici ou là un roman plus léger, férocement drôle…Attendons donc patiemment.

Sinon, en fouinant sur les sites d’éditeurs, on trouve quelques nouveautés qui paraissent intéressantes:

Un premier roman chez Buchet Chastel.  Chez POL, un roman de Patrick Lapeyre, dont on peut lire les premières pages sur le site de l’éditeur. Chez Léo Scheer,  le nouveau roman d’Aymeric Patricot à la couverture sulfureuse.
Du côté des grosses pointures, ceux qui seront exposés avec force roulements de tambour,  sur le site de l’Express.fr on peut lire la liste des auteurs les plus bankables de cette rentrée:

« A côté de Michel Houellebecq, d’autres poids lourds sont attendus pour cette cuvée : Virginie Despentes (Apocalypse bébé, Grasset), Jean Echenoz (Des éclairs, Minuit), Philippe Forest (Le Siècle des nuages, Gallimard)…

Les éditeurs misent sur treize titres, ceux dont le tirage dépasse, d’après Livres Hebdo, les 50 000 exemplaires. Derrière le trio de tête, Amélie Nothomb (220 000 exemplaires), Ken Follett (La Chute des géants, Robert Laffont, 150 000) et Michel Houellebecq (120 000), on trouve Philippe Claudel (L’Enquête, Stock), Jean d’Ormesson (C’est une chose étrange à la fin que le monde, Robert Laffont) et Paulo Coelho (Brida, Flammarion) à plus de 100 000 exemplaires, devant Ouragan, de Laurent Gaudé (85 000), et L’amour est une île, de Claudie Gallay (70 000), tous deux chez Actes Sud…

La semaine prochaine, donc, seront disponibles en librairie le livre annuel d’Amélie Nothomb, Une forme de vie (Albin Michel), de l’avis général meilleur que les précédents, Passé sous silence, d’Alice Ferney (Actes Sud), Le Coeur régulier, d’Olivier Adam (L’Olivier)… A défaut d’exhaustivité, il faut savoir qu’on retrouvera ensuite les signatures d’Eliette Abécassis, Jean-Baptiste Del Amo, Mathias Enard, Alain Mabanckou, François Vallejo, Elie Wiesel…   »

 

Je me laisserai peut-être tenter par le roman de Despentes et celui de Ferney, si la 4ème de couve et les premières lignes m’accrochent.  Le Claudel lui aussi peut être intéressant,  si l’auteur a gardé la même inspiration et la même écriture que pour « Le rapport Brodeck ». Le « Amélie Nothomb nouveau »,  je m’arrange toujours pour le lire gratuitement:  dans mon entourage,  il y a toujours au moins une personne qui l’a acheté.

A bientôt…

-Marie Lebrun
rss 11 réponses
  1. Pascal Simatic
    15 août, 2010 | 18:51 | #1

    Une rentrée littéraire qui promet dis donc, l’énumération des titres et des auteurs ainsi que les centaines et les centaines non cité qui sortiront dans l’indifférence générale la plus totale me rappelle les couches de poussière dans la fable d’Anouilh : la Fourmi et la Cigale. A quand la bonne ?

    La foule des lecteurs s’occupe de sortir de cette masse les bons ouvrages comme des archéologue les fossiles du sol. Heureusement que les médias nous guident ;)

    Et votre ouvrage ? Des nouvelles ?

  2. Marie
    15 août, 2010 | 19:28 | #2

    @Pascal Simatic. C’est vrai que c’est terrifiant toutes ces tonnes de papier qui se déversent dans les librairies fin aout et début sept. Détail amusant et cruel: cette semaine chez Mollat à Bordeaux, on pouvait voir très bien placés, la Consolante de Gavalda (mars 2008) et « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » best seller depuis plus d’un an également. Les mastodontes tiennent le coup avec l’immobilité des menhirs de Carnac, alors que plein de romans mille fois mieux écrits passent à la trappe après quelques semaines d’exposition.
    Concernant mon ouvrage: toujours pas de nouvelles…Et guère d’espoir d’en avoir prochainement. ^^

  3. Dahlia
    15 août, 2010 | 22:51 | #3

    J’ai fini le Despentes dans la semaine. Vous pouvez y aller les yeux fermés. Un bon polar qui en plus tape ave beaucoup d’intelligence sur pas mal de travers très français.

  4. Marie
    16 août, 2010 | 9:27 | #4

    @Merci pour l’info, Dahlia. Je ferai un effort carte bleue pour Despentes. J’ai vu ceci sur le site de « Grasset »: « Elle prépare actuellement la réalisation de son prochain film, adapté de Bye Bye Blondie, avec Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart. » Cela promet…

  5. 24hcolo
    16 août, 2010 | 17:51 | #5

    Sacré Michel… Toujours la clope au bec, la même sur toutes les photos vous croyez ? ;-) Bah, à son âge, on se refait pas. Je me laisserai peut-être tenter par son ouvrage…

  6. 16 août, 2010 | 19:33 | #6

    @Serge. Attendez donc que je l’ai lu et commenté, si vous hésitez ^^

  7. 24hcolo
    16 août, 2010 | 21:51 | #7

    Vos désirs sont des ordres, très chère. Je m’y plie volontiers, d’autant que j’ai horreur de dépenser ma paye de père de famille modeste (Ne rigolez pas, c’est écrit noir sur blanc sur le courrier des impôts qui m’annonce que je touche la PPE pour la première fois de ma vie. Ca fout les jetons. Vivement un bon pourcentage sur les ventes de mon futur page turner. Bon, un peu longue c’te parenthèse.) pour un navet futile, fût-il de rentrée.

  8. sirius
    3 septembre, 2010 | 12:41 | #8

    Il paraît que le Houellebecq est « son meilleur depuis des années » – oui je sais ça ne veut pas dire grand chose c’est quelqu’un qui a travaillé avec lui qui le dit – plus léger, plus lucide, un brin acide… Moi aussi je vais me laisser tenter.

  9. 3 septembre, 2010 | 16:18 | #9

  10. Du bleu
    7 septembre, 2010 | 7:53 | #10

    pour parler en rentré littéraire
    http://dubleudansmesnuages.com/?p=21608
    a bientôt

  11. 7 septembre, 2010 | 9:37 | #11

    @Du Bleu
    Quand je lis la BO du livre « Paris je t’aime », je me dis que ce livre est générationnel: plus écrit pour de jeunes donzelles comme mes filles (ma fille Caroline Adôôre Pete doherty) que pour une femme comme moi, fan de Houellebecq, nostalgique des Clash et Pink floyd. Mais j’y jetterai un oeil. Bel article en tout cas, rédigé par vous.

Laisser un commentaire

Les voyages du Lion Hupmann |
yadieuquirapplique |
puzzle d'une vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Partager des mots
| catherinerobert68
| Thoughts...